Affreux, Sales Et Méchants Paroles

Justin(e)

Paroles Affreux, Sales Et Méchants

Affreux, Sales Et Méchants Video:
Paroles de Affreux, Sales Et Méchants Dans le dressage de la ville, peut être faudrait-il refaire encore une fois
L'histoire du ressentiment, peut être, l'histoire de la menace.
Passe moi donc la barre à mine et en même temps passe moi la bière
Et puis inversons les valeurs, valorisons les martyrs.
Célébrons la souffrance, impuissants dans les soupirs.
Ils et Elles se sont dits " Oui ", mais l'anecdote avortera

Aussi sûr que le fils du pauvre n'épousera pas la jeune bourgeoise,
Aussi pervers que le régime d'un gros libéral-libertaire,
Aussi solide que les fascismes installés par les bourgeoisies d'affaires,
dAussi sublime qu'un Chris Waddle en plein vol dans une intervalle.

Il finira dans une ruelle à hurler à jamais qu'il l'aime,
Finira par pourrir en songe, ravacholle noir pleine de crasse.
Encore trop de compliments, voilà qu'il lacère une image
Encore trop de compliments, voilà qu'il savoure l'inégal

Et séparé du romantisme, du désir et du sentiment,
Tu peux commencer à pleurer devant tellement d'acharnement.
Et non ! Tout n'est pas subjectif, ne méprisons pas le réel.
A l'aide Visconti et Scola, le jour se lève, quai des orfèvres.

Aussi sûr que le fils du pauvre n'épousera pas la jeune bourgeoise.
Aussi confiant qu'un Tony Vairelles en puissance dans une intervalle.
Aussi puissant qu'un Tony Vairelles en confiance dans une intervalle,
Aussi confiant qu'un Tony Vairelles en puissance dans une intervalle,

Aussi sûr que le fils du pauvre n'épousera pas la jeune bourgeoise
N'épousera pas la jeune bourgeoise.
Accident N°7 Paroles